vendredi 17 mai 2019

Chansons composées pour les 100 ans de la pédagogie Waldorf



Deux chansons ont été composées pour le 100e anniversaire de la pédagogie Waldorf: une composée par Hélène Besnard et l'autre par François Dostie. Les voici toutes les deux, vous pourrez les apprendre, car il se pourrait que nous les chantions à l'occasion de quelques événements qui souligneront ce 100e anniversaire. Amusez-vous à les chantonner!


Chanson d'Hélène Besnard:
https://drive.google.com/open?id=1HrxybFy2fKR37mOKpzN6i1CeQEHVr96P





CHANSON POUR LE 100
Refrain:
Donnons-nous les mains, vive la farandole!
Chantons pleins d'entrain pour fêter notre école
Et toutes ses sœurs qui comme l'école-mère
Ont fleuri sous l'aile de Rudolf Steiner.

Couplet:
C'est en 1919, il y a 100 ans déjà
Qu'une école en habit neuf, en All'magne tout là-bas
Accueillait les bras ouverts des filles aussi des garçons
De tempérament divers, de tout âge, tout horizons...
Ces élèves auraient pu être, mais oui, nos arrière-grand-pères
Pour certains de nous, peut-être, des arrière-arrière-grand-mères

refrain

Couplet 2
Comme nous, ils découvraient les langues, les sciences, tous les arts
la cuisine, la gymnastique, l'éthique, les mathématiques
jardinage et arpentage, ménage, voyages, quelques stages
broderie, géographie, mythologies, j'en oublie
L'histoire et l'artisanat, vie sociale et festivals
Jeux de scènes, Jeux Olympiques, des projets bien sympathiques

Refrain

Couplet 3.
Alors, la première école, sans tardé a rayonné
D'abord dans l' Europe entière, en Amérique, en Asie
partout autour de la terre, en Afrique, en Australie;
Semblables et pourtant uniques, des écoles par milliers
Ouvrent leur cœur et leurs bras à plein d'enfants comme nous
Qui rêvent, imaginent, explorent, qui découvrent, espèrent et jouent.

Dernier refrain un peu changé
Vive la farandole! et donnons la main,
Au-delà de nos écoles, à chacun des humains
qui à leur façon dans ce monde à recréer
Cherchent comme nous à vivre la fraternité


Chanson de François Dostie:
https://drive.google.com/open?id=1W4OtUvtqjkgQ8u19cKppSW_iTPbZu8_9

 
LA CHANSON DU CENTENAIRE

EN HOMMAGE À LA PÉDAGOGIE WALDORF



Refrain :
Comme un chant de joie
La fête d’un roi
Sous le soleil de l’enfance
Un chant dans la nuit
Waldorf c’est aussi
Un chemin qui nous sourit

Couplet :
Nous fêtons cent années d’histoire
Sur des centaines de territoires
L’idée Waldorf a porté fruit
Pour faire danser toute la vie

Refrain :
Comme un chant de joie
La fête d’un roi
Sous le soleil de l’enfance
Un chant dans la nuit
Waldorf c’est aussi
Un chemin qui nous sourit

Couplet :
Pour dessiner et pour écrire
Pour tricoter et pour rêver
Pour danser parfois à la ronde
Pour oublier les secondes

Refrain :
Comme un chant de joie
La fête d’un roi
Sous le soleil de l’enfance
Un chant dans la nuit
Waldorf c’est aussi
Un chemin qui nous sourit

Couplet :
Pour l’aquarelle et les histoires
Pour les chansons de troubadours
Pour les amis que l’on veut voir
Pour jaser des derniers jours

Refrain :
Comme un chant de joie
La fête d’un roi
Au ciel de l’adolescence
Un chant dans la nuit
Waldorf c’est la vie
Un chemin qui nous sourit

Couplet :
Comme un oiseau que l’on bricole
Comme une histoire de cour d’école
Comme un voyage dans les cultures
Comme un tableau, une peinture




mercredi 10 avril 2019

Allocution de François Dostie lors du 40e anniversaire de l'ERSM


Chers collègues, chers parents, chers amis de la pédagogie Waldorf

C’est avec joie que je célèbre aujourd’hui avec vous le 40e anniversaire de la fondation de l’École Rudolf Steiner de Montréal et tous mes collègues du conseil d’administration de l’association pour la pédagogie Waldorf au Québec se joignent à moi pour vous souhaiter encore bien des décennies de joies et de courage à développer et à faire grandir la pédagogie Waldorf au Québec. J’en profite pour vous saluer également de la part des collègues de l’école de Waterville, de Warwick, de l’Oiseau d’or, de l’institut Pégase, de l’école Imagine et de l’institut Isael.

L’APWQ a joué un rôle important lors de la fondation de l’école en 1979.  Cette même association avait été fondée en 1977 afin de préparer le terrain à la naissance de la première école Waldorf au Québec. Dans le nom même qu’elle s’est donné, l’association portait en elle l’espoir de servir la cause Waldorf dans tout le Québec, et c’est avec cette mission que l’association œuvre depuis quelques années.

Quand on pense que la première école Waldorf au monde fut fondée en 1919, on constate qu’il a fallu attendre 60 ans avant que cette impulsion pédagogique puisse prendre forme dans notre grande province. Il a fallu attendre que des groupes de travail développent la pensée anthroposophique à Montréal, qu’ils fondent la société anthroposophique et que des parents, appelés par leurs enfants mettent en place un jardin d’enfants et souhaitent ardemment la présence d’une école Waldorf à Montréal.

Il y a eu un heureux concours de circonstances qui a permis que les bonnes personnes se trouvent au bon endroit, au bon moment. Il a fallu que la société québécoise fasse preuve d’ouverture face à une impulsion pédagogique venant de l’étranger. 

Dans les années 1970, les poètes et chansonniers québécois ont livré au peuple des textes empreints de spiritualité. Dans les salles de concert, le groupe Harmonium par exemple se plaisait à faire chanter le public la toute fin d’une de ces chansons les plus connues : « On a mis quelqu’un au monde, on devrait peut-être l’écouter! » Des milliers de personnes ont entonnée ce refrain, sans se douter qu’une école prenait place dans ce même Québec en développement, une école qui voulait répondre à ce besoin d’être écouté, d’être entendu, une école qui se donnait comme mission de répondre aux besoins de l’enfant en développement.

L’Association a accompagné les premières années du développement de l’école, puis les mêmes personnes qui avaient travaillé sur le conseil d’administration de l’APWQ se sont concentrés sur le développement de l’école de Montréal. Après avoir sommeillé pendant plusieurs années, l’association a repris de plus belle le flambeau Waldorf en 2012.

L’école de Montréal s’est jointe un peu plus tard à cet effort de revitalisation de l’association afin de souligner son appartenance au mouvement Waldorf québécois. Les deux dernières années, l’APWQ est fière d’avoir pu organisée des activités à l’école de Montréal qui peut ainsi assumer un certain leadership à l’intérieur de l’association. 

On peut également souligner la collaboration de L’ERSM avec l’AWSNA, avec l’institut de formation Pégase et avec l’Institut Rudolf Steiner du Québec.

C’est sous le signe de la collaboration, du travail d’équipe, du partage des expériences pédagogiques, du dialogue et de l’entraide que j’aimerais joindre ici ma voix à celle de tous les intervenants Waldorf au Québec afin de souligner, à l’occasion du 40e anniversaire, le travail de pionnier accompli par l’ERSM afin de développer une pédagogie dont le Québec a grandement besoin. Bon succès à l’école de Montréal!

François Dostie
président de l'APWQ