Pédagogie Waldorf


Un des buts premiers de la pédagogie Waldorf est de permettre aux enfants de vivre des expériences qui les aideront à relever les défis du futur. En développant une pensée claire et des valeurs solides, ils auront plus tard les forces qui leur permettront de s’investir à améliorer le monde.
Dans les écoles Waldorf, les enfants étudient le monde en partant de leurs mains et de leur cœur et font passer ces expériences vers leur esprit avec joie et ouverture. Chaque enfant apprend mieux par sa volonté propre, et c’est sur le développement de celle-ci que la pédagogie Waldorf fonde son approche.

Rudolf Steiner

Rudolf Steiner vécut de 1861 à 1925. Il était entre autres philosophe, pédagogue, architecte, peintre et sculpteur. Il est le fondateur du mouvement des écoles Waldorf, du mouvement anthroposophique et l’architecte du Gœthéanum à Dornach en Suisse.

La vie de Rudolf Steiner a été très riche en événements et en rencontres. Son œuvre compte plus de 350 volumes et elle représente le fruit d’un travail incomparable au vingtième siècle. Plus de 50 volumes regroupent les écrits de Steiner, plus de trois cents volumes sont le fruit des 6000 conférences qu’il a tenues au cours de sa vie. Rudolf Steiner était aussi un homme d’action. Son travail d’artiste, d’architecte, de pédagogue et de poète a apporté une grande quantité d’œuvres qui ne s’expliquent qu’à travers un génie et une ardeur créatrice inhabituelle.

Rudolf Steiner était aussi un guide et un professeur pour une grande quantité de personnes. Ses écrits sont encore une source intarissable de connaissance pour celui qui souhaite mieux comprendre le monde.

L’œuvre de Rudolf Steiner a été prolifique au niveau pratique. À travers ses impulsions, on a fondé plus de 1000 écoles, et elles ne représentent en fait qu’un des nombreux domaines de la vie humaine où Steiner a été actif. On compte, seulement en Allemagne, plus de 1400 fermes biodynamiques, plusieurs centres de pédagogie curative, des cliniques médicales et thérapeutiques. L’architecture, l’eurythmie lui sont entre autres redevables d’impulsions irremplaçables. C’est également à Steiner que l’on doit la création de plusieurs institutions bancaires et de centres de formation pour adultes.

Alexis Carrel, dans un livre devenu classique, écrivait ces lignes : «  Existe-t-il des hommes capables de bien connaître l’anatomie, la physiologie, la chimie, la psychologie, la médecine, et de posséder en même temps, des notions approfondies de génétique, de chimie alimentaire, de pédagogie, de morale, de religion, d’économie politique et sociale? II semble qu’on puisse répondre à cette question de manière affirmative... À l’âge de cinquante ans, ceux qui auront eu le courage de se soumettre à cette discipline seront probablement capables de diriger la construction des êtres humains et d’une civilisation vraiment faite pour eux ».
Alexis Carrel « L’homme, cet inconnu », ch. VIII, 3.